" Une entreprise au service du Cinéma argentique, numérique ou du multimédia "

L'étude des fichiers métadonnées des DCP peut permettre d'apprendre différentes choses et d'en régler d'autres.

Voir Wikipedia pour des informations générales sur le DCP.

Si les fichiers VOLINDEX et ASSETMAP n'ont pas d'extension ".xml", le DCP est au format INTEROP voué à disparaitre.

Si au contraire, les fichiers VOLINDEX et ASSETMAP ont l'extension .xml, le DCP est au format SMPTE qui est le format du futur.

Vous ne savez pas si votre matériel est compatible SMPTE, cas des projecteurs notamment série 1, tout construteur, reliés par HD-SDI (deux câbles vidéo) au serveur, téléchargez le DCP test de la CST et jouez le pour savoir. Prenez le temps de lire le chapitre "Comment utiliser le DCP SMPTE de test de lecture" sur la page où vous avez téléchargé le DCP de test pour comprendre le fonctionnement très simple.

Pour lire sur un ordinateur un fichier .xml sans danger pour le DCP, ouvrez le avec un naviguateur internet.

Encore faut il pouvoir lire un disque dur connecté sur un ordinateur.

Les disques durs des distributeurs sont formatés au format EXT 3 ou 4 impossibles à lire sur un ordinateur Windows ou Mac sans un logiciel ou driver adéquat. faire une recherche du type "ext3 sous Windows (ou Mac)" pour trouver celui qui vous convient (en français, gratuit,...)

Pour ceux qui recoivent leurs films de façon dématérialisée, il faut se connecter à la librairie et récupérer par réseau les fichiers ou les copier sur une clef USB.

Les serveurs de films sont capables de lire des disques ou clefs USB de formats différents, cela dépend du fabricant et des mises à jour. De façon générale, les formatages Windows FAT32 et NTFS mais pas EXFAT sont reconnus, le formatage Mac HFS+ aussi et évidemment les formatages linux. En tout cas sur DOREMI, à vérifier sur les autres serveurs.

Le fichier PKL n'est intérressant que parce que son nom apparait dans la liste d'ingest (sur DOREMI), pas son nom de fichier mais le nom qui est affiché dans la ligne <AnnotationText> à l'intérieur du fichier.

Exemple avec la mire CST de cadrage 2.39 que tout le monde doit certainement posséder.
CstCad239V3_TST_C_XX-XX_MOS_2K_CST_20150115_IOP_OV

Le nom du fichier PKL dans le DCP est "PKL_a84e33d1-b0f7-4201-8a4d-63538fd3f939.xml", incompréhensible!

Par contre le nom qui apparait dans la liste d'ingest est "CstCad239V3_TST_C_XX-XX_MOS_2K_CST_20150115_IOP_OV", c'est le nom qui apparait à la ligne <AnnotationText> à l'intérieur du fichier. Voir la convention de nommage du DCP pour l'interprétation des champs.

Si cette ligne n'existe pas (ça arrive), la liste d'ingest montrera l'UUID du DCP: ici "a84e33d1-b0f7-4201-8a4d-63538fd3f93" de la ligne <Id> du fichier PKL.
N'hésitez pas à cliquer sur le signe "+" à gauche pour voir la liste des CPL du DCP (sur DOREMI)

Le fichier où l'on trouve le plus d'informations est le fichier CPL.
Dans notre exemple il s'agit de "CPL_CAD239_a959125e-5285-4805-bb1b-d8735095885f.xml"

Le titre qui apparaitra dans la liste des éléments à jouer dans un serveur est dans la ligne <ContentTitleText>
Si cette ligne n'existe pas, c'est le contenu de la ligne <AnnotationText> qui s'affichera. Dans notre exemple, elles sont identiques.
La catégorie de CPL est contenu dans la ligne <ContentKind>, ici "TEST" comme l'indique "TST" dans le nom de la CPL.
La partie image et son maintenant.
Le film peut être divisé en plusieurs bobines comme en 35 mm, la liste des bobines est contenue dans <ReelList>.
Chaque bobine se trouve dans un élément <Reel> et dans chaque bobine on trouve les informations image dans <MainPicture>, les informations audio dans <MainSound> et les informations de sous-titre éventuels dans <SubTitle>.
On trouvera la durée de l'élément (en nombre d'images) dans <Duration> (ici 24 images), la cadence de projection en images/seconde dans <FrameRate> (ici 24 images/seconde) dont on peut déduire la durée en secondes (1 seconde) de l'élément.
En plus pour l'image, on trouve dans <ScreenAspectRatio> le format de l'image (ici 1.90 ou C).
La durée totale du film est égale à l'addition des durées de chaque bobine.
Pour cette mire de test, le concepteur a créé des fichiers image et audio de 1 seconde, pour limiter le poids informatique, et a créé 10 bobines utilisant les mêmes fichiers image et audio pour obtenir un film totalisant 10 secondes.
Si le film est crypté, on trouvera aussi l'élément <KeyId> à l'intérieur de <MainPicture> et <MainSound>.

Si vous ingestez un DCP "fait maison", il arrive que vous ne le retrouviez pas dans votre liste de films parce que la catégorie mentionnée dans le nom du DCP (quand il respecte la convention de nommage) ne corresponde pas à la catégorie qu'a détecté le serveur dans le fichier CPL, entre autres problèmes.
Savoir lire le contenu de ces fichiers peut permettre de s'y retrouver.
Bonne lecture.